Cystadénome ovarien séreux borderline

 

IRM pelvienne (T2) : kyste liquidien ovarien droit uniloculé avec végétations nombreuses et épaisses en hyposignal T2 hétérogène. Cystadénome séreux borderline.
IRM pelvienne (axial T2) : kyste ovarien droit uniloculé avec végétations nombreuses et épaisses en hyposignal T2 hétérogène. Cystadénome séreux borderline.

 

IRM pelvienne (sagittal T2) : kyste liquidien ovarien droit uniloculé avec végétations nombreuses et épaisses en hyposignal T2 hétérogène. Cystadénome séreux borderline.
IRM pelvienne (sagittal T2) : kyste ovarien droit uniloculé avec végétations nombreuses et épaisses en hyposignal T2 hétérogène. Cystadénome séreux borderline.

 

IRM pelvienne (T1) : contenu liquidien en hyposignal T1 du cystadénome séreux borderline.
IRM pelvienne (T1) : contenu liquidien en hyposignal T1 du cystadénome séreux borderline.

 

IRM pelvienne (T1 après injection de Gadolinium) : prise de contraste des végétations endokystiques droites hétérogènes épaisses et nombreuses. Cystadénome séreux borderline.
IRM pelvienne (axial T1 après injection de Gadolinium) : prise de contraste des végétations endokystiques droites hétérogènes épaisses et nombreuses. Cystadénome séreux borderline.

 

IRM pelvienne (coronal T1 après injection de Gadolinium) : prise de contraste des végétations endokystiques droites hétérogènes épaisses et nombreuses. Cystadénome séreux borderline.
IRM pelvienne (coronal T1 après injection de Gadolinium) : prise de contraste des végétations endokystiques droites hétérogènes épaisses et nombreuses. Cystadénome séreux borderline.